Louer sa maison, c’est bien ; ça te permet d’augmenter tes revenus, de séparer tes dépenses, de financer un projet ou même de t’acheter une autre propriété. MAIS, pour que ce soit profitable et agréable, faut que ça soit bien fait. Les mauvaises expériences de ton oncle Gérald qui essaie de te décourager viennent probablement de son manque d’éducation en la matière. Si tu connais tes affaires et que tu es prudent dans ta prise de risque et de décisions, tu vas aimer ton expérience et tu vas vouloir recommencer ! Si tu as un mindset positif, tes difficultés deviendront des leçons et toi, tu deviendras un pro.

PREMIÈRE étape : S’informer!

Comme je disais en intro, tu veux être le mieux informer possible pour rendre ton expérience agréable et enrichissante. Je ne dis pas que tu dois absolument tout savoir d’un coup, mais connaître tes ressources est primordiale, et si tu es en train de lire cet article, tu es sur la bonne voie🤓. La Régie du logement, la CORPIQ et ÉducaLoi sont, d’après moi, de très bonnes sources d’informations à garder dans ta poche de fesse droite.

Étape #2 : Déterminer la façon dont tu veux louer ta maison

Tu veux louer ta chambre d’ami ? Ton sous-sol ? Ta maison au complet ? Meublé ? Semi-meublé ? Pas meublé ? Chauffé-éclairé ? Animaux/pas d’animaux ? Fumeur/non-fumeur ? Airbnb ? Bail de 12 mois ? À quel prix ?

Pose-toi le plus de question possible en te basant sur ce que tu veux et surtout, sur ce que tu ne veux pas. Par exemple, je vais te dire une chose que tu ne veux pas : que ton locataire fume à l’intérieur, c’est un gros NON. Mais bon, c’est toi l’boss.

Quand tu auras décidé tout ça, prend des belles photos et affiche-le partout sur les zinternets (Kijiji, LesPacs, Louer.ca, Kangalou, Logisquebec.com, etc.) avec une belle petite description pis partage-moi ça sur Facebook et Instagram (on va les rendre utiles un peu).

Étape #3 : Se préparer pour les impôts

Il n’est jamais trop tôt pour se préparer à cette (bien souvent) dépense. Si vous avez un remboursement d’impôt, S’IL VOUS PLAIT, promettez-moi que vous allez l’investir/l’épargner ; vous n’avez pas d’excuse, vous avez survécu toute l’année sans ce montant.

Bon, comment se préparer aux impôts quand tu es propriétaire locatif. C’est un gros sujet, mais je vais rester en surface dans cet article. Premièrement, si tu loues ta maison entière, tu dois décider si tu la gardes comme résidence principale ou non. Si j’avais à louer ma maison et aller habiter ailleurs, je garderais ma maison comme résidence principale. Pourquoi ? Parce que Revenu Québec prévoit, dans sa règle spéciale, que tu peux louer ta maison et la garder comme résidence principale jusqu’à un maximum de 4 ans. Les avantages ? Si tu vends ta maison, disons 3 ans plus tard, et que tu fais un gain en capital, ce gain ne sera pas imposable parce que c’est encore ta résidence principale (et les gains en capitaux sur une résidence principale ne sont pas imposable). Free money🙃. Deuxièmement, garde TOUS tes reçus, plusieurs dépenses deviennent déductibles d’impôts quand tu deviens propriétaire locatif. Je ferai un autre article sur les déductions. Troisièmement, prend en considération que tes revenus locatifs vont probablement te faire changer de bracket d’imposition puisque tu dois les déclarer. Par contre, seulement les bénéfices nets (revenus moins dépenses) seront ajoutés à ton salaire et imposés.

Étape #4 : Faire ses vérifications

Avant de dire « Oui, je le veux » à ton futur locataire, t’as des devoirs à faire. Plus tu auras d’information sur lui (ou elle), plus ta décision sera éclairée. Personnellement, je demande la permission de faire une enquête de crédit, une lettre de son patron indiquant son poste et son salaire, j’appelle son ancien proprio (si applicable) et je demande une pièce d’identité émise par le gouvernement. Ensuite de ça, la décision te revient. De mon côté, je me base plus ou moins sur l’enquête de crédit parce que des bad lucks ça arrive à tout le monde et ça ne pardonne pas pour plusieurs années. Ça vaut quand même la peine d’en faire une si le futur locataire t’en donne la permission.

Étape #5 : Signature du bail

Le fameux bail, le bout de papier qui fait tenir tout ça ensemble. C’est comme la colle entre ton locataire, toi et ta maison. Par contre, un bail, ça se brise, ça se respecte, ça se modifie, comme tout autre contrat. Il n’y a personne qui peut promettre qu’un locataire va respecter à la lettre les dispositions de son bail. C’est donc à toi de connaître tes droits, tes obligations et les responsabilités que vous avez l’un envers l’autre. C’est souvent aussi nécessaire d’éduquer le locataire. Mais à la base, lorsque les deux parties signent un bail, vous vous engagez à le respecter. Si tu as un règlement de l’immeuble (s’il te plait, oui), inclut le au bail, le locataire devra l’accepter s’il veut louer ta maison. C’est dans ce document que tu diras à ton locataire comment tu veux que ça se passe dans ta maison. Interdiction de fumer, un chat pas plus, pas de mur rouge, pas de service de déblocage de toilette, pas de service de « changage » d’ampoule, les entretiens mineurs c’est toi (le locataire), le ménage c’est toi, assurances-locataires obligatoire, le loyer c’est le 1er MAXIMUM, name it. C’est ta maison, c’est toi qui décides, et je te conseille de le rédiger méticuleusement, ça va éviter bien des mal-entendus et des frustrations.

Étape #6 : Inspection

Lorsque tu donneras la clé au locataire, fait le tour de la maison avec lui avec un papier et un crayon et note TOUT. Pas de trous dans les murs, pas de marque sur le plancher, tâche déjà présente sur le tapis, armoire de cuisine en bon état, etc. Si vous êtes d’accord sur l’état de la maison, signez tous les deux la feuille et conserve-là. À la fin de la location, refait le tour de la maison avec le locataire et cette feuille et compare le tout. S’il y a des dommages causés par le locataire, il aura le choix de les faire réparer lui-même ou te laisser t’en occuper et lui envoyer la facture.

Étape #7 : Modifier tes assurances

Lorsque ta maison sera louée, appelle tes assurances pour leur dire. Ton montant va probablement diminuer puisque tu n’auras plus besoin de protection pour tes biens (sauf ceux qui sont inclus dans la location). Encore une fois, assures-toi que ton locataire ait des assurances-locataires, tu me remercieras plus tard. En gros, ça peut le protéger si sa laveuse pète ou si sa friteuse explose jusque chez la voisine et que tes assurances le poursuivent.

Étape #8 : Prévoir un fond d’urgence

Tu dois absolument avoir un fond d’urgence en immobilier. Tu dois être prêt si quelque chose arrive. La plupart du temps, s’il y a des dommages, tes assurances couvriront la majorité des frais (si tu es couvert), mais tu veux avoir un coussin au cas où ! Transfert au moins 5% du loyer perçu dans un autre compte dès que tu le reçois. Fais-toi un budget si tu fonctionnes bien avec cette façon de faire !

Tu vois, tout ça je l’ai appris en faisant des erreurs. Mais c’est en faisant des erreurs qu’on apprend et qu’on grandit, sinon, je ne pourrais pas vous partager tout ça 🙂

Si tu as des questions ou des commentaires, écris-moi ça en bas ou au geretonbacon@gmail.com !

A+

V.

Divulgation : Gère ton bacon n’est pas un service de conseiller financier et ne devrait en aucun cas être perçu ainsi. Les astuces données dans cet article découlent d’expériences personnelles et les lecteurs devraient toujours faire leurs propres vérifications avant d’appliquer n’importe quelle astuce. La situation financière diffère pour chaque personne et ce n’est pas tous les produits qui sont optimales pour chacun. Gère ton bacon peut recevoir des commissions sur les liens inclus dans cet article. Chaque produit a réellement été utilisé et testé par l’administrateur de ce blog et seulement les meilleurs vous sont recommandés. Gère ton bacon tient à conserver son lien de confiance avec les lecteurs et en aucun cas un produit indésirable sera volontairement recommandé à des fins de rémunération.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s